23 novembre 2020
Qualité de l'air sur la nouvelle commune d'Annecy : projet pilote Chorus à Cran-Gevrier
Projet pilote Chorus « Smart lighting » : impacts sur les mesures de qualité de l’air
en période de confinement


Le SYANE a accompagné Annecy et le Grand Annecy dans la réalisation d’un démonstrateur numérique associant infrastructure d’éclairage public et mise en œuvre de capteurs de mesure de pollution et de bruit, sur le quartier de Chorus, rue de la République à Cran-Gevrier.
La fonction principale de ce démonstrateur est de sensibiliser, voire d’alerter, les riverains sur le niveau local de pollution. Cette information est restituée sous forme de codes couleur (vert, jaune, rouge) au niveau des flèches lumineuses, dressées au-dessus des 9 mats d’éclairage installés dans la rue.


La crise du Covid-19 et les contraintes sanitaires associées ont été l’occasion de tester le fonctionnement du capteur, de comparer les mesures réalisées avant et pendant la crise, mais également un moyen de valoriser le bénéfice apporté par le projet Chorus. Sans trop de surprise, les premiers retours d’expérience réalisés récemment par le Syndicat soulignent une nette amélioration de la qualité de l’air (baisse significative des émissions du dioxyde d’azote NO2) au niveau local durant la période du premier confinement. En comparant les valeurs de Chorus à celles des stations institutionnelles du bassin annécien, on obtient des profils de courbes assez similaires. Ce sont des tendances plus largement observées par l’agence ATMO France en Rhône-Alpes et sur l’ensemble du territoire.
La collecte et l’analyse de ces données urbaines, en plus d’informer es habitants sur leur ville, constituent un bon moyen pour les services municipaux d’adapter leur politique de trafic. À terme, il pourrait être intéressant de faire évoluer le dispositif pour, par exemple, mettre en place un comptage de véhicules et permettre ainsi d’étudier le niveau de corrélation entre le trafic, la pollution et le bruit.
Cette solution technologique mixant éclairage public et numérique témoigne également de l’utilité des objets connectés au service du territoire dit « intelligent ».


 
Le graphique est basé sur la comparaison journalière de relevés d’indices NO2 (dioxyde d’azote) avant-pendant confinement faits les : 11, 18, 25 mars et 1er avril 2020.
Chaque tracé représente un jour de relevés à une semaine d’écart. On voit très nettement la diminution de NO2 dès la 2e semaine (gris) pour finalement se stabiliser à un niveau très bas au bout de la 3e (bleu).




 

    Lettres du SYANE, rapport annuel
    Communiqués de presse

 Retrouvez toute l'actualité
 éditoriale du Syane

SYANE Groupe