18 mai 2021
Un peu plus près des étoiles avec La nuit est belle !
La nuit est belle ! revient le vendredi 21 mai 2021 sous l’égide du Grand Genève pour une édition spéciale biodiversité nocturne, en partenariat avec la Fête de la Nature France et Suisse. Le Syane relaye l’opération auprès des communes et met à leur disposition un appui technique pour gérer le nom allumage exceptionnel de leur éclairage public.


Oiseaux migrateurs @Lolame
Opération festive visant à sensibiliser la population du Grand Genève aux impacts de la pollution lumineuse causée par l’éclairage artificiel excessif, la nuit est belle ! revient ce printemps, sous une lune 3/4 pleine. 178 communes du Grand Genève, et même au-delà, participent à cette 2e édition, soit une trentaine de localités supplémentaires par rapport à 2019 : 98 sur le Genevois français, 45 sur le canton de Genève et 35 sur le District de Nyon. L’extinction aura lieu toute la nuit et certaines communes du Genevois français profiteront de cette soirée pour lancer leur extinction pérenne rejoignant la cinquantaine de communes pionnières qui la pratiquent déjà. Les communes sont libres de participer à l’action, dans la mesure de leurs moyens techniques et financiers. À noter que le Canton de Genève a décidé d’éteindre pendant toute la nuit. Saint-Cergues prolongera l’extinction nocturne jusqu’au 1er septembre pour en expérimenter les effets sur du plus long terme. En Suisse comme en France, l’idée séduit et s’étend ; 7 communes au sud de Lyon et une vingtaine de communes hors Genevois français rejoignent le mouvement : 8 communes de la Communauté de communes du Pays d’Évian et Vallée d’Abondance.

« Une belle manière de mettre la biodiversité à l’honneur et de rappeler les impacts de la pollution lumineuse sur notre quotidien » communiqué de presse LNEB
 



 
 
Cette 2e édition appelle également les acteurs privés et les habitants à éteindre leurs éclairages pour vivre pleinement l’intensité du ciel étoilé le temps d’une nuit. En 2019, lors de l’opération qui avait pour thème l’observation des astres, la baisse de l’intensité lumineuse a révélé d’autres sources de pollution lumineuse très impactantes : les vitrines, enseignes commerciales et les locaux de bureaux, l’habitat privé et les infrastructures sportives. Sur le site de LNEB, les photos témoignent d’un avant/après spectaculaire qui a suscité une prise de conscience massive de la part de l’ensemble des citoyens.


« Le Syane et La nuit est belle ! quoi de plus naturel ? Cet événement nous invite une fois l’an à nous interroger collectivement : “Faut-il éclairer la nuit ?”. Et aussi à prendre conscience de l’impact de nos lumières artificielles sur notre environnement, analyser les raisons économiques, sociétales et écologiques d’une extinction nocturne, imaginer des solutions alternatives, mettre en place une télégestion de l’éclairage… et apprécier le ciel étoilé. » Jean-Paul Amoudry — Président du Syane

 
Un éclairage plus responsable et performant toute l’année avec le Syane
Partenaire de l’opération, le Syane relaye les informations pratiques auprès des communes et met à leur disposition un appui technique pour gérer la coupure momentanée de leur éclairage public lors de l’événement LNEB. Mais c’est bien tout au long de l’année que le service éclairage public du Syane travaille avec les élus pour bâtir une stratégie lumière plus vertueuse à tous points de vue sur leur territoire.
Depuis 2013, 25 communes ont sollicité le Syane pour les accompagner dans la définition d’une identité cohérente de leur espace nocturne. Cet accompagnement permet aux communes et intercommunalités de disposer d’un document-cadre fixant les grandes orientations en matière d’éclairage extérieur et les recommandations qu’elles se doivent de communiquer à l’ensemble des acteurs (acteurs publics, commerçants, entreprises, associations, usagers, etc.).
Afin de maîtriser les consommations énergétiques et limiter l’impact environnemental des installations d’éclairage public, le Syane agit pour l’élimination des lampes à vapeur de mercure interdites à la commercialisation depuis avril 2015. Enfin, depuis 2020, le Syane intègre dans ses études et travaux les spécifications de l’arrêté du 28 décembre 2019 pour la limitation des nuisances lumineuses.

La commune de Gaillard s’est engagée avec le Syane en 2019 pour la définition d’une stratégie lumière qui a été réalisée en 2020 et prône une extinction partielle entre 22 h et 6 h pour préserver la biodiversité. Le même travail de fond a motivé le Parc Régional Naturel des Bauges pour aller décrocher le label « ciel étoilé » et mettre en place une trame noire entre les Bauges et la Chartreuse (Bureau d’étude Ombre et Lumière).
Les communes disposent de différents leviers pour limiter la nuisance lumineuse. La coupure nocturne est un dispositif simple et peu coûteux à mettre en place. Mais, pour les communes qui n’ont pas franchi ce cap et pour être moins impactant sur les temps crépusculaires où la faune est assez active, d’autres solutions sont proposées : la rénovation des installations en employant des matériels performants avec un flux lumineux dirigé vers le sol, la détection de présence pour déclencher ou augmenter l’éclairage, l’abaissement d’intensité plutôt que la coupure. « Toutes ces solutions sont étudiées au cas par cas en fonction des attentes et des besoins de la commune », précise Anne Gizard, responsable du service technique éclairage public du Syane.

Cette deuxième édition s’adapte aux contextes sanitaires français et suisses en proposant des animations locales sur le terrain - en jauge réduite - ou dématérialisées.
 



 


 
LNEB-Grand-Genève_allumé@Metanephros

   

LNEB-Grand_Genève_eteint@Metanephros


Liens utiles:

 Plaquette Syane Epure https://www.syane.fr/data/Files/SYANE_4Volets_Epure_190x260mm_web.pdf

La nuit est belle! https://www.lanuitestbelle.org/edition-2021/

 
 

    Lettres du Syane, rapport annuel
    Communiqués de presse

 Retrouvez toute l'actualité
 éditoriale du Syane